Commençons par le commencement!

The Next Monkey existe depuis 2018 et durant toute cette année on m’a beaucoup demandé POURQUOI? Pourquoi The Next Monkey? C’est quoi? C’est qui? Ca veut dire quoi? Déjà, pour ceux qui ont vraiment du mal avec l’anglais, The Next Monkey, signifie « le prochain singe ». Certains y verront tout de suite le rapport avec l’évolution, alors commençons par là! En effet, s’il n’y avait qu’un aspect à retenir c’est cette notion d’évolution. Vous avez surement entendu cette phrase célèbre, « Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas »? Même si la paternité de cette phrase, que l’on attribut à Malraux et même les termes utilisés ne sont absolument pas certains, il n’en reste pas moins qu’elle continue de planer et ce n’est peut-être pas pour rien. Quelque chose flotte dans l’air… Ma perception est très simple, l’évolution est constante, nous évoluons et nous allons continuer à nous élever. Simplement, je pense que la prochaine étape est de l’ordre de l’élévation de la conscience. Nous dépassons déjà largement notre corps, nombreux sont ceux qui sentent à quel point il nous entrave parfois. Même si nous l’aimons (pour ceux qui en sont là), il ne va pas aussi vite que notre esprit quand nous avons pris la peine de nourrir ce dernier correctement! Mon premier est donc un humain plus conscient, voir super conscient!

Ensuite, The Next Monkey ce n’est pas moi. Ou plutôt si, c’est moi et vous et eux! The Next Monkey c’est chaque personne qui décide de s’occuper de « son écologie intérieure » pour reprendre l’expression de la très inspirante Annick de Souzenelle (allez donc taper son nom sur Google!). Je ne vois pas la chose comme réservée à une poignée d’élus. Il s’agit du choix conscient que l’on peut faire de devenir une meilleure version de soi. Mais, ici, on n’est pas dans le regard de l’autre, on ne devient pas meilleur pour quelqu’un, on apprend à s’aimer, à se faire du bien, à se donner le meilleur, à s’écouter et à s’entendre. Et c’est là que la métamorphose opère. The Next Monkey c’est celui qui décide, consciemment, de s’affranchir de toutes les normes, de tous les codes, de toutes les règles qui l’empêchent d’être lui-même, pleinement épanoui. Et comment sait-on qu’on est épanoui? Quand vous y serez, vous n’aurez aucun doute, ça se pose juste comme ça, plus besoin de mot. En attendant, le bon point de repère? Si vous n’êtes pas satisfaits de ce que vous avez aujourd’hui, ici et maintenant, s’il subsiste la moindre zone de doute, d’incertitude, d’insatisfaction alors vous n’êtes pas épanouis. Je vous rassure tout de suite, il n’y a pas besoin d’avoir tout réglé pour être heureux. Le bonheur commence le jour où vous commencez à arrêter de détourner le regard… Je vous promets! Même si ce n’est pas toujours beau, même si on découvre parfois de bien vilaines choses sur soi, cette incroyable sensation de liberté vaut largement quelques inconforts. Donc, mon deuxième est un être qui s’éveille!

Enfin, dans The Next Monkey, il y a une référence à un dieu de l’Hindouisme. Ne fuyez pas, on ne vire pas en mode religieux! Je le prends surtout comme une figure archétypale, comme un mythe. Vous savez, comme moi, que les mythes ont une vocation d’apprentissage, comme les contes (Je vous renvoie, pour les rats de bibliothèque comme moi, au passionnant « psychanalyse des contes de fées » de Bruno Bettelheim). Cette figure c’est Hanuman, le dieu mi-homme, mi-singe. Je consacrerais surement, un jour, un article complet à ce qu’il représente pour moi mais en attendant et en quelques mots, Hanuman c’est l’humble serviteur. Il est venu au monde avec tous les siddhis ou pouvoirs en français (à peu près…) mais il n’en a jamais utilisé aucun pour prospérer seul. Il a aidé Rama à extraire sa fiancée des griffes d’un horrible monstre et a permis leur union (c’est la signification même du mot yoga!). L’union ultime, c’est quand les deux principes sont enfin équilibrés, quand le principe féminin et le principe masculin se retrouvent. Comme je reviendrais sur ces notions, je n’entre pas plus dans le détail pour le moment. Vous avez compris où je vais, Hanuman c’est celui qui, humblement, se met au service de l’Amour! Là encore, je reviendrais forcement sur cette notion… Pour que vous puissiez comprendre à quel points le personnage d’Hanuman compte pour moi, il me suffit de vous dire qu’il est tatoué sur la moitié de mon dos! Impossible d’oublier où est mon chemin… ET mon troisième est celui qui consacre sa vie à la plus belle des causes, l’Amour!

J’ai mis du temps à poser ces lignes. Ce sont les premières de mon blog et celles qui sont sensées vous montrer qui je suis. C’est difficile de se livrer même si c’est nécessaire. Je crois que mon logo en dit beaucoup. Ce petit singe espiègle, en équilibre inversé sur sa propre queue qui n’est autre que son propre ADN. C’est à la fois, ce que je suis, ce à quoi j’aspire et ce que j’étais. J’ai embrassé la voie Next Monkey depuis quelques années, au début sans savoir que je m’engageais dans le plus beau voyage de ma vie mais aussi le plus perturbant! Si j’avais pris la mesure, je ne l’aurais peut-être pas fait. 12 ans après le début de ce travail (même s’il avait commencé bien avant, c’est il y a 12 ans que j’ai pris conscience que j’avais entamé ma révolution.) et même s’il me reste une vie de travail, j’ai construit une existence que j’aime, je découvre un peu plus chaque jour ce qu’il y a de tellement magique en moi. Et puis, cette découverte passe par l’exploration de ma généalogie, de mon héritage, de ce qui a construit mon égo, ce qui a fait la carapace qui m’interdisait l’accès à MOI. JE n’est pas un bon ami, c’est une vieille mesure de protection qui n’a plus cours dès lors qu’elle commence à générer de la souffrance. JE c’est l’égo et MOI c’est mon Etre véritable débarrassé de tout ces interdits, obligations, codes… Tout ce qui fait que je n’étais pas moi et que j’en souffrais. JE c’est tout ce qui enrobe inutilement et qui m’a empêché, littéralement, de me reconnaître dans le miroir jusqu’au jour où je me suis fait une belle boule à Z (je vous raconterai ça aussi! Sacré épisode!).

Bon, là, je commençais à avoir de nouveau des cheveux!

Avec le temps et la pratique de l’enseignement, j’ai réalisé que ce travail que j’ai commencé sur moi m’a obligé à créer des outils, des ressources qui pourraient faire gagner du temps à tout ceux qui seraient réceptifs à mon approche. C’est là que j’ai créé The Next Monkey et c’est là que mon parcours a pris une autre ampleur!

4 réponses sur “Commençons par le commencement!”

  1. Passionant! Et passionant personage que tu es!
    Merci pour tout ce que tu m apportes et que tu me fais decouvrir dans ce travail que nous avons commence
    ❤️🙏❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *